Envois en Espagne péninsulaire et aux Baléares
Retour gratuit 30 jours
Livraison gratuite pour les commandes supérieures à 1 €.
retourner à Blog
Alex Txikon Sommet #Manaslu2023, troisième fois, c‘est la bonne

Ambassadeurs

Alex Txikon Sommet #Manaslu2023, troisième fois, c‘est la bonne!

Quand les conditions sont favorables et que la force mentale et physique sont avec vous

En 60 heures, Alex Txikon a escaladé le Manaslu, la huitième montagne plus haute de la planète de 8163m. Accompagné de ses compagnons d'ascension, composé de six sherpas népalais, son deuxième huit-mille en hiver, ils sont retournés en Colombie-Britannique sains et saufs après avoir affronté des conditions de froid extrême.

Après deux tentatives infructueuses, où la préparation et l’effort étaient aussi latents, la montagne et les conditions météorologiques furent plus favorables.   

Comme il le raconte, "ce fut une ascension très difficile, très exigeante et dangereuse, qui nous a demandé une force physique et mentale bestiale. La montagne était beaucoup plus difficile et dans de pires conditions que je ne le pensais" a déclaré Alex Txikon de Katmandou. Le froid extrême, la glace et le vent virulent les ont accompagnés tout au long du voyage. En fait, ils ont vécu des températures inférieures à 45º et ont subi des rafales de vent jusqu’à 50km par heure.

Après quelques semaines d’acclimatation, le 4 janvier dernier, à 8 heure du matin, ils sont partis pour le premier CB. Il y avait une fenêtre de beau temps, ils étaient acclimatés et sentaient qu’ils avaient une bonne opportunité de gagner de la hauteur. La suivante partie du parcours fut très difficile et très compliquée, voire dangereuse, raconte-t-il. En effet, ils passèrent la nuit sous un énorme Serac qui n’ apportait pas précisément la sécurité. Le 5 janvier, ils ont mis le cap sur le C3 à 6950 mètres, aprés avoir évalué la situation et à peine reposé, ils ont décidé d’attaquer le sommet. A 9 h 30, ils l’ont atteint. Quelques heures plus tard, à 18 heures, CB a été détruit.

L’alpiniste basque a fait histoire: fouler le Manaslu pour la première fois dans l’histoire d’une expédition purement hivernale et sans aide d’oxygène artificiel. Bien sûr, il a également remercié Simone Moro, qui a décidé de descendre de C2 à CB pour ne pas gêner le groupe dans la descente.

Cette fois-ci, ils étaient clair qu’ils saisiraient l’occasion lorsque les conditions seraient favorables. La progression a été rapide parce qu’ils ont à peine monté des cordes pendant la route. Un défi réussi, une situation bien exploitée et un travail d’équipe à la hauteur. Se réveiller le jour des rois Mages avec cette bonne nouvelle, cela n’arrive pas tous les ans.

Nous sommes heureux d’avoir apporté notre grain de sel pour que ce “rêve d’altitude” devienne une réalité.

Nous avons également partagé le sommet avec lui, ainsi qu’avec les autres sponsors, et cela nous rend fiers parce que cela signifie que notre matériel fonctionne correctement dans des situations exigeantes. Nous avons également couronné un autre grand sommet.

Merci de nous faire confiance, merci de nous faire participer, nous vous accompagnerons dans votre prochaine aventure.

Nous utilisons des cookies internes et externes pour faciliter et améliorer la navigation, vous présenter des contenus en lien avec vos préférences et collecter des données statistiques. En poursuivant la navigation, nous considérons que vous acceptez leur utilisation. Plus d’informations.